CCSM 2021 Thème

CCSM 2021 Thème

Repenser les paradigmes de partenariat en santé mondial

Nous avons besoin d’une vision renouvelée de la santé mondiale ainsi que d’une vision renouvelée de nous-mêmes dans ce domaine .”1

Dans l’avancée mondiale en direction de 2030, il est urgent d’évaluer si les partenariats dans le domaine de la santé mondiale au pays et à l’étranger sont suffisants dans leur forme actuelle pour atteindre les objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies. Les ODD nécessitent une approche intégrée et horizontale pour parvenir à des soins de santé universels, à l’équité et à la fin de la pauvreté d’ici 2030. Du fait de leur conception, un objectif est dépendant ou lié à un autre. Il est donc impossible d’aborder la santé sans considérer ses déterminants, y compris l’impact des liens entre les personnes, les animaux et leurs écosystèmes. La complexité des ODD et l’état actuel de la planète nécessitent un changement de paradigme dans la manière dont nous travaillons ensemble. Les silos, les flux de connaissances unidirectionnels, les approches Nord-Sud ou descendantes ne sont plus propices/adéquats/adaptés aux partenariats et doivent être revus à la lumière des valeurs de compassion, d’équité, d’inclusion et de respect.

La pandémie mondiale de COVID-19 nous a donné l’occasion d’examiner et d’explorer l’état actuel des partenariats et d’étudier de nouvelles possibilités de coopération à tous les niveaux. Cela a montré à la fois les échecs et la promesse des partenariats dans la promotion d’un type de gouvernance mondiale plus inclusif, adaptatif et créatif pour un avenir équitable. La pandémie mondiale a démasqué et perpétué les inégalités de transmission des maladies, d’accès aux soins de santé et de distribution de vaccins à l’intérieur des pays et entre eux. En outre, la COVID-19 a exacerbé les problèmes de santé existants en raison des événements liés au changement climatique (sécheresses, incendies de forêt, migration, inondations, insécurité alimentaire) qui entravent la réponse à la pandémie. Dans le monde entier, la communauté de la santé a appris à quel point nous étions mal préparés à une pandémie, des plus hauts niveaux de surveillance et de préparation aux installations d’infirmeries en zone rurale. De même, nous avons été témoins du rôle que le racisme systémique, l’histoire de la colonisation et de l’injustice ont joué dans l’intensification des mauvais résultats en matière de santé. Nous avons vu comment les femmes du monde entier ont porté le fardeau plus lourd de la pandémie, soulignant la nécessité continue d’inclure des approches basées sur le genre.

La 27e annuelle Conférence canadienne sur la santé mondiale appelle à un changement de paradigmes de partenariat en santé mondiale afin d’atteindre les objectifs sociaux, sanitaires et environnementaux complexes et intégrés énoncés dans les ODD. Bien qu’il existe de nombreux paradigmes de partenariat, la CCSM 2021 fournira un espace pour mettre en évidence différents modèles de partenariat aux niveaux local, national et mondial et comprendre comment ils contribuent à des résultats équitables et durables. Plus précisément, comment les partenariats ont-ils montré des améliorations tangibles en matière de santé et comment ont-ils facilité la diffusion des améliorations sociales, sanitaires et environnementales? Avec une focalisation mondiale sur l’équité, la compassion et la justice sociale dans le cadre des nouveaux paradigmes de partenariat, nous devons comprendre comment ces valeurs sont pratiquées et mesurées et comment elles ont un impact sur la santé. Les initiatives actuelles, comme la coopération triangulaire ii, donnent des directives sur la combinaison de partenaires multisectoriels (universités, société civile, secteur privé, philanthropie privée et organisations internationales) pour travailler avec les nations et les communautés afin de développer des moyens innovants et créatifs de relever les défis dans le domaine de la santé. Pour vaincre le racisme et le néocolonialisme implicites qui perdurent dans les relations d’aide Nord/Sud, il faut à la fois un changement de culture et un changement de système dans la façon dont les ONG du Nord et du Sud se perçoivent et comment elles interagissent. Les nouveaux paradigmes de partenariat explorés lors de la conférence devraient aborder les défis techniques et moraux en santé mondiale afin que nous puissions « espérer une approche de la santé mondiale fondée sur des valeurs qui vise à faire les choses avec les personnes plutôt qu’aux personnes » 2.

Cet appel à un changement dans les partenariats pour la santé mondiale sera examiné à travers trois enjeux urgents et interdépendants auxquels notre monde est confronté en 2021 : le pouvoir et les privilèges, la résilience aux pandémies et la santé planétaire.

Thématiques de la conférence (sous-thèmes)

Tenir compte du pouvoir et des privilèges pour améliorer l'équité dans les partenariats

Les partenariats équitables (mondiaux, locaux, locaux-mondiaux) doivent être construits sur une base de respect, une relation mutuelle et d’humilité. Nous reconnaissons que les déséquilibres de pouvoir, qui incluent le racisme systémique et la colonisation historique et du jour présent, continuent de faire obstacle aux partenariats et à la réalisation de nos objectifs mondiaux. Repenser les paradigmes de partenariat doit inclure une évaluation de l’impact du pouvoir et des privilèges sur la façon dont nous travaillons ensemble. Les activités de la conférence examineront : Comment l’équité et l’inclusion dans les partenariats ont été opérationnalisées et mesurées? Comment l’héritage du racisme systémique influe-t-il sur la recherche, le développement et les partenariats avec les donateurs? Comment le pouvoir est-il donné aux populations touchées dans le cadre de partenariats pour une meilleure santé? Comment ces discussions peuvent-elles avoir lieu d’une manière qui communique la compassion et la guérison?

Leçons tirées de la pandémie mondiale pour des systèmes plus résilients

Plus d’un an après le début de la pandémie, il est important de revoir ce qui a été appris de la pandémie de Covid-19 et comment nous pouvons traduire ces leçons en partenariats plus équitables et en systèmes plus résilients. Par exemple, quel a été le rôle de la science, de la politique et des médias face à la pandémie, y compris la gestion de la désinformation? Quelles réponses à la COVID-19 ont brisé les silos dans l’infrastructure de la santé (au Canada ou à l’étranger)? Y a-t-il eu de nouveaux partenariats ou innovations issus de la réponse à la pandémie qui ont amélioré la santé mondiale et renforcé les systèmes de santé? Les activités de la conférence développeront les stratégies et les partenariats nécessaires pour contribuer à la préparation, à l’atténuation, à la résilience et à la relance pour les urgences actuelles et futures.

Santé planétaire et opportunités de nouveaux partenariats

Comme décrit dans la Commission Lancet de la Fondation Rockefeller 3, la santé planétaire fait référence à « la santé de la civilisation humaine et à l’état des systèmes naturels dont elle dépend ». Les événements de 2020 et 2021 ont clairement démontré que la santé d’un pays n’est pas indépendante de celle d’un autre. Relever les défis complexes auxquels notre monde est confronté aujourd’hui nécessite de nouveaux partenariats pour garantir que la santé environnementale, la santé vétérinaire et la santé humaine sont connectées. Le changement climatique continue de poser des défis sanitaires nouveaux et dramatiques en ce qui concerne les maladies non transmissibles, les maladies infectieuses, la nutrition, les troubles civils et la migration. La CCSM 2021 explorera comment aborder la santé planétaire grâce à des partenariats et des approches multisectorielles. Les activités de la conférence se pencheront sur ce que nous pouvons apprendre des communautés autochtones sur les approches traditionnelles combinant les dynamiques et éléments terrestres, animaux et humains.

1) Cislaghi B, Bukuluki P, Chowdhury M, et al. Global health is political; can it also be compassionate? J Glob Health. 2019;9(2):020306. doi:10.7189/jogh.09.020306

2) http://www.oecd.org/dac/triangular-cooperation/#ourWork

3) Whitmee S, Haines A, Beyrer C, et al. Safeguarding human health in the Anthropocene epoch: report of The Rockefeller Foundation–Lancet Commission on planetary health. Lancet 2015; published online July 16. http://dx.doi.org/10.1016/S0140-6736(15)60901-1.