La pandémie de COVID-19 au Canada : Reconstruire en mieux pour une société inclusive des personnes handicapées

La pandémie de COVID-19 au Canada : Reconstruire en mieux pour une société inclusive des personnes handicapées
20 août 2020

Women in Global Health Canada

Par Muriel Mac-Seing, Selma Kouidri, Meenu Sikand, Dr. Djenana Jalovcic, Dr. Beverly Johnson.
 

Depuis que l’Organisation mondiale de la santé a déclaré l’épidémie de COVID-19 comme une pandémie en mars 2020, 18,902,735 cas confirmés et 709,511 décès ont été enregistrés dans 216 pays et territoires du monde (1). Au Canada, 118,561 cas confirmés et 8,966 décès ont été signalés (2). Cette crise humanitaire et sanitaire sans précédent a contraint les gouvernements et les autorités sanitaires du monde entier à mettre en place des mesures de santé publique drastiques pour freiner la propagation du SRAS-CoV-2 et protéger la santé de la population. Ces mesures incluaient entre autres la mise en quarantaine obligatoire pour les voyageurs de retour chez eux, des fermetures d’écoles, la réingénierie des services et des installations de soins de santé et l’arrêt des activités économiques pour réduire les contacts favorisant la transmission de cette infection respiratoire.

Bien que ces mesures aient été essentielles, il est important de considérer leur impact sur le milliard de personnes handicapées qui constituent l’une des plus grandes minorités du monde (3). Selon une récente enquête mondiale de droits de la personne en relation avec la maladie à COVID-19 à l’intersection du genre et du handicap, les personnes handicapées ont signalé avoir rencontré plusieurs défis (4). Les femmes, les filles et les personnes non binaires, trans et de genres non conformes handicapées interrogées ont identifié des obstacles accrus en termes de satisfaction de leurs besoins de base et d’accès aux services, des impacts négatifs affectant leur santé mentale et physique et un risque accru de violence. Le tableau suivant résume les principaux obstacles rencontrés par les personnes handicapées avant la période de COVID-19 (5), lesquels obstacles sont exacerbés par les mesures mises en œuvre en raison de la pandémie actuelle de COVID-19 (4, 6).
 

Tableau 1. Principaux obstacles à l’accès et à l’utilisation des services de santé auxquels sont confrontées les personnes handicapées

Obstacles  

Exemples

Environnementaux

  • Difficulté à appliquer la distanciation physique, car certaines personnes handicapées sont placées dans des institutions
  • Réduction des transports adaptés à cause des mesures de confinement de santé publique
  • Manque d’accessibilité physique et virtuelle, par exemple : services de télésanté inaccessibles
  • Absence de conception universelle de tous les services de santé

Comportementaux

  • Attitudes négatives, discriminatoires et capacitistes de la communauté et des prestataires de santé
  • Manque de sensibilisation de la communauté et des prestataires de soins de santé sur les droits des personnes handicapées et les approches sensibles au handicap  

Communicationnels

  • Manque d’informations sur la santé et d’annonces de santé publique avec de grandes tailles de polices et d’imprimés
  • Manque d’interprétation en langue des signes
  • Absence de masques adaptés aux personnes handicapées (avec une portion transparente au milieu du masque permettant la lecture labiale)
  • Manque de technologies d’information et de communication accessibles en matière de santé

Structurels (procéduraux, politiques et planification)

  • Absence de perspectives d’équité, de handicap et d’inclusion à différents niveaux de planification gouvernementale pendant la réponse rapide à une crise pandémique, y compris aucune collecte de données ventilées par handicap sur les personnes infectées et affectées par la COVID-19
  • Absence de priorisation gouvernementale des questions de handicap dans la prévention et le contrôle des infections, par exemple le retard du soutien financier et du soutien en ressources humaines dans le plan d’aide contre la COVID-19
  • Manque de prise en compte des besoins spécifiques en matière de handicap des adultes handicapés plus jeunes et plus âgés vivant dans des institutions ou dans le milieu communautaire et dépendant des soignants, par exemple lors de la restriction des visites familiales et de la limitation de l’emploi des soignants à un seul client
  • Impact néfaste des décisions gouvernementales influencées par l’âgisme et le capacitisme sur les enfants, les adultes et les personnes âgées handicapés, ainsi que sur leurs soignants (le manque d’équipement de protection individuelle par exemple)
  • Protocoles de triage capacitistes et discriminatoires qui ont un impact négatif et disproportionné sur les personnes issues de communautés marginalisées, y compris, mais sans s’y limiter, les personnes handicapées, les personnes âgées, les autochtones, les Noirs et les personnes d’autres communautés racialisées

 

Au Canada, 6,2 millions de personnes âgées de 15 ans et plus vivent avec un handicap, les femmes étant plus susceptibles de connaître des limitations fluctuantes et les hommes plus susceptibles de faire face à des limitations continues (7). Représentant 22% de la population canadienne, les femmes, les hommes et les jeunes handicapés n’ont pas reçu la même attention que les autres groupes vulnérables, comme les personnes âgées vivant dans des établissements de soins de longue durée rapportant le plus grand nombre de décès déclarés au Canada (8). L’invisibilité des personnes handicapées ne signifie toutefois pas qu’elles n’ont pas subi une partie du poids de cette crise. Pour dénoncer cette inégalité sociale en santé, des représentants d’organisations de personnes handicapées au Canada se sont exprimés publiquement (9, 10). Ils rappelaient le fait que « les personnes handicapées ne peuvent pas être mises en pause! » (9). Selon eux, l’éloignement physique et le confinement social exacerbent encore davantage leurs difficultés d’accès à des services tels que les préposés à la personne et les soins à domicile et augmentent leur risque de subir des expériences accrues de violence psychologique, physique et sexuelle. Les réponses à la COVID-19 sensibles au handicap, telles que l’utilisation de protocoles de triage inclusifs et non discriminatoires (11) et la disponibilité de ressources accessibles, ne sont pas facultatives, elles sont vitales pour les personnes handicapées.

Women in Global Health Canada (WGH) croit que « Reconstruire en mieux » ne doit pas seulement être inclusif pour le genre, mais aussi pour le milliard de personnes handicapées de tous les genres. Les mesures de réponse à la COVID-19 adoptées jusqu’à présent ont eu un impact négatif sur les femmes qui ont été forcées d’assumer des responsabilités de soins supplémentaires pour leurs enfants ou membres de famille adultes handicapés pendant le confinement et la fermeture des services de thérapie et de répit. Nous soutenons en outre qu’une analyse intersectionnelle des multiples obstacles qu’affrontent les personnes handicapées est nécessaire pour, d’une part, mieux comprendre les inégalités sous-jacentes en matière de santé et la discrimination systématique auxquelles sont confrontées les personnes handicapées et, d’autre part, mieux aborder les interventions de préparation et de réponse à la pandémie de COVID-19 (12). Les approches et stratégies adaptées au handicap dans la réponse à la COVID-19 contribuent directement à la couverture sanitaire universelle « ne laissant personne de côté » (13) en prenant en compte les personnes handicapées, quels que soient le sexe, l’âge, la situation géographique, la situation financière, l’éducation, l’identité de genre et d’autres catégorisations sociales.

En conclusion, « Reconstruire en mieux » pour une prévention et une réponse à la COVID-19 inclusives et pour une société inclusive doit tenir compte de ce qui suit (14) :

  • Supprimer les obstacles environnementaux, comportementaux, communicationnels, structurels, politiques et procéduraux à l’accès et à l’utilisation des services de santé et des services sociaux.
  • Ventilez les données en fonction du sexe, de l’âge et des capacités.
  • Fournir des accommodations raisonnables et concrètes dans les stratégies de préparation, de prévention, de contrôle et d’intervention
  • Donnez aux personnes handicapées les moyens de participer aux stratégies ci-dessus comme n’importe quelles autres personnes.
  • Assurer la continuité des soins et du soutien dont les personnes handicapées ont besoin.
  • Abordez la santé mentale et physique des personnes handicapées, des membres de leur ménage et des soignants.
  • Mettre en place la télésanté pour les personnes handicapées.
  • Garantir les droits des personnes et des résidents handicapés pendant la crise actuelle de COVID-19 et les potentielles vagues ultérieures.
  • S’assurer d’inclure la budgétisation pour le handicap dans les stratégies de préparation, de prévention, de contrôle et d’intervention.


 

Les auteurs

Muriel Mac-Seing est une candidate au doctorat de santé publique (option santé mondiale) et membre du Comité de lancement de WGH Canada.
Selma Kouidri est la co-fondatrice et directrice du L'Institut national pour l’équité, l’égalité et l’inclusion des personnes en situation de handicap (INÉÉI-PSH).
Meenu Sikand est la fondatrice et PDG de Accessibility for All.
Dr. Djenana Jalovcic, EdD est membre du Comité de lancement de WGH Canada.
Dr. Beverly Johnson MD CCFP est coprésidente du Comité de lancement de WGH Canada.

 

 


 

Références

1. OMS. Maladie à coronavirus (COVID-19) Pandémie [Internet]. OMS; 2020 [cité le 3 août 2020]. Disponible à : https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019[FY1]    
2. Gouvernement du Canada. Maladie à coronavirus (COVID-19) : Mise à jour sur l’éclosion [Internet]. Gouvernement du Canada; 2020 [cité le 3 août 2020]. Accessible à : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/2019-nouveau-coronavirus.html
3. Organisation mondiale de la santé, Banque mondiale. Rapport mondial sur le handicap. Malte : Organisation mondiale de la santé; 2011.
4. Women Enabled International. COVID-19 à l’intersection du genre et du handicap : Résultats d’une enquête mondiale sur les droits humains, mars à avril 2020 [Internet]. Women Enabled International; 2020 [cité le 2 août 2020]. Disponible à : https://womenenabled.org/pdfs/Women%20Enabled%20International%20COVID-19%20at%20the%20Intersection%20of%20Gender%20and%20Disability%20Executive%20Summary%20May%202020%20Final.pdf [FY2] 
5. Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies. Rapport sur le handicap et le développement. Réaliser les objectifs de développement durable par, pour et avec les personnes handicapées 2018. New York : ONU, 2019.
6. Armitage R, Nellums LB. The COVID-19 response must be disability inclusive. The Lancet Public Health. 2020; 5 (5): e257. DOI : 10.1016/S2468-2667 (20) 30076-1
7. Statistique Canada. Enquête canadienne sur l’incapacité, 2017 Statistique Canada; 2018 [cité le 2 août 2020]. Accessible à : https://www150.statcan.gc.ca/n1/en/daily-quotidien/181128/dq181128a-eng.pdf?st=RttTj5bk
8. Hsu AT, Lane N, Sinha SK, Dunning J, Dhuper M, Kahiel Z, et al. Impact of COVID-19 on residents of Canada’s long-term care homes—ongoing challenges and policy response. LTCcovid.org, International Long-Term Care Policy Network, CPEC-LSE. 2020.
9. INÉÉI-PSH, RIPPH. Lettre ouverte à nos décideurs parue le 4 avril 2020 « Les personnes en situation de handicap ne peuvent pas être mises en pause! » [L’Internet]. 2020 [cité le 3 août 2020]. Disponible sur : https://ineeipsh.org/les-personnes-en-situation-de-handicap-ne-peuvent-pas-etre-mises-en-pause/
10. Bergeron-Oliver A, Ho S. COVID-19 puts people with disabilities at higher risk, advocates say. CTVNews. 4 juillet 2020.
11. Solomon MZ, Wynia MK, Gostin LO. Covid-19 Crisis Triage—Optimizing Health Outcomes and Disability Rights. New England Journal of Medicine. 2020; 383 (5): e27. DOI : 10.1056/NEJMp2008300
12. Ryan NE, El Ayadi AM. A call for a gender-responsive, intersectional approach to address COVID-19. Global Public Health. 2020:1-9. DOI: 10.1080/17441692.2020.1791214
13. Kuper H, Hanefeld J. Debate: can we achieve universal health coverage without a focus on disability? BMC Health Services Research. 2018;18(1):738. DOI: 10.1186/s12913-018-3547-2
14. Organisation mondiale de la santé. Considérations relatives aux personnes handicapées à prendre en compte dans le cadre de la flambée de COVID-19. Organisation mondiale de la santé, 2020.