Accord de jumelage du Kazakhstan pour l'amélioration de l'éducation médicale (Sous-composante C1)

Accord de jumelage du Kazakhstan pour l'amélioration de l'éducation médicale (Sous-composante C1)
Durée: 
2010 - 2012
Pays: 
République du Kazakhstan
Client: 
Ministère de la Santé (MOH)
Donateur: 
Banque mondiale Gouvernement du Kazakhstan
Aperçu: 

L'accord de jumelage pour l'amélioration de l'éducation médicale est une composante du Projet de transfert de technologie et de réforme institutionnelle des services de santé du Kazakhstan (KSTTIRP). La Société canadienne de santé internationale (SCSI) a travaillé à l’amélioration des normes du Kazakhstan pour la reconnaissance et l’accréditation de ses institutions de formation médicale.

Description du projet: 

La Kazakhstan est confronté à des défis dans l'amélioration des normes pour la reconnaissance et l’accreditation de ses institutions de formation médicale et de leurs diplômés. Il y a six universités médicale au Kazakhstan, et le nombre d'élèves dans les écoles de médecine a augmenté rapidement ces dernières années, avec 4500 nouveaux étudiants de première année en médecine en 2010. La formation au niveau des études supérieures est courte; les étudiants peuvent suivre un programme de formation de 10 mois ou choisir entre différents programmes spécialisés de deux ans. Le Kazakhstan avait déjà entamé la réforme de son système d'éducation médicale avant l'introduction du projet. Ainsi, les éléments d'un système d'accréditation étaient déjà en place, mais l'amélioration du système était nécessaire.

Objectif: 

Améliorer la qualité de la formation médicale de premier cycle et de la formation médicale continue au Kazakhstan - incluant les soins infirmiers, la dentisterie, la pharmacie et les technologies médicales - pour répondre aux normes internationales.

Approche/Methodologie: 

La SCSI a travaillé en étroite collaboration avec le Ministère de la santé pour améliorer les normes nationales d'accréditation afin que les universités du Kazakhstan puissent répondre aux normes internationales de formation médicale de base de la Fédération mondiale pour l'éducation médicale.

Résultats: 

En Février 2011, un grand nombre des recommandations de la SCSI ont été inclus dans la note conceptuelle révisée « Le concept de développement de l'éducation médicale et pharmaceutique au Kazakhstan 2011-2015 ». De même, en mars 2011, environ 250 participants, dont des représentants de 10 universités, 54 collèges, 25 institutions et ONG, ainsi que des représentants de la Russie, ont assisté à une conférence intitulée «Le concept de développement de l'éducation médicale et pharmaceutique au Kazakhstan pour 2011-2015 », qui a été partiellement organisée par la SCSI.

Apprentissages : 

  Chaque école de médecine devrait définir sa propre vision et ses objectifs, ainsi que des compétences facultaires particulières afin d'élaborer un plan sur mesure pour réformer les structures de gestion et de gouvernance. Plus de programmes de gestion, mettant l'accent sur le renforcement des capacités, le suivi et l'évaluation, devraient être établis. Les universités médicales devraient mettre l'accent sur l'importance du développement facultaire grâce à des politiques, tels que le soutien financier pour les activités et la recherche en lien avec le développement facultaire. En outre, les institutions de formation médicale devraient introduire la procédure de Mini-entrevues multiples (MEM), qui prend en compte aussi bien les qualités non-académiques des candidats, que leurs scores aux tests académiques.

Domaines d'expertise: